Rechercher
  • Cécile

Les étirements, est-ce vraiment utile ?


S'étirer fait partie de votre liste de choses à faire... que vous ne faites jamais ? Ou bien vous avez carrément rayé ce mot de votre vocabulaire ? Au contraire, ils sont indispensables à votre quotidien ?

C'est le moment de faire le point sur la situation !

Les activités humaines vont dans le sens du renforcement musculaire, pas de la souplesse.

Que font les humains, de manière plus ou moins soutenue? Ils marchent, ils sollicitent leurs muscles et cela va dans le sens de renforcer ses muscles, beaucoup plus que de les étirer.

Petit retour sur quelques idées souvent entendues.

Les étirements ne permettent pas de limiter les courbatures.

C'est tout à fait vrai !

Depuis plus de 10 ans maintenant*, on a clairement démontré que faire des étirements après le sport ne diminue pas les courbatures. C'est une croyance qui perdure encore parfois mais elle est scientifiquement invalidée.

D'ailleurs, une séance d'étirements peut provoquer des courbatures, en particulier chez les personnes qui n'en font pas habituellement.

Quand on est très raide, la situation n'est jamais désespérée.

Complètement vrai. C'est un fait que nous ne sommes pas tous égaux, ni dotés des mêmes qualités physiques. Mais ce n'est pas une excuse suffisante pour ne pas s'y mettre.

Le plus important pour progresser en souplesse, c'est la régularité.

Chacun son rythme : 10 minutes tous les matins, 20 minutes 3 fois par semaine ou une séance d'une heure hebdomadaire, tout est possible.

Je pratique une activité nécessitant de la force ou de l'endurance, la souplesse ne me servira à rien.

Non, rien n'est moins sûr!

Avant de savoir faire le grand écart, il y a tout un panel d'exercices qui permettent aux muscles d'être utilisés et surtout de ne pas réduire l'amplitude de ses mouvements par une trop grande raideur.

Pour courir vite, les sprinters de haut niveau sont très puissants, mais aussi bien étirés sur les muscles puissants.

Je suis trop vieux pour m'y mettre.

Non ! Il n'est jamais trop tard pour gagner en souplesse.

Bien sûr, il est plus facile de se mettre aux étirements avant que la machine ne soit très très rouillée. MAIS, même chez les sujets séniors, il est possible de s'assouplir et de voir des progrès rapidement, à condition d'être régulier.

On s'étire avant, pendant ou après le sport?

A l'heure actuelle, la question n'est pas tout à fait tranchée.

Il semblerait que l'idéal pour faire des étirements, ce soit durant une séance, à distance d'un entraînement ou d'une compétition pour les sportifs.

De manière tout à fait pratique, lorsqu'on ne cherche pas à faire de performances mais à s'entretenir, il me semble qu'en fin de séance c'est le meilleur moyen de ne pas oublier.

Pour progresser, on force, on accentue le mouvement avec des à coups.

NON, le gain en souplesse se fait tranquillement, de manière progressive et en jouant sur les répétitions plutôt que de faire des mouvements brutaux et qui risquent d'être contre productifs.

On n'oublie pas de respirer et d'utiliser les bienfaits d'une bonne expiration pendant les positions avec de grandes amplitudes.

Rendez-vous dans 15 jours pour la suite, avec des conseils pratiques pour s'étirer correctement.

*Cometti G. Les limites du stretching pour la performance sportive. 1ère et 2e parties : « Intérêt des étirements avant et après la performance ». UFR STAPS Dijon, 2003.

#santé #activitéphysique #étirements #bouger #idéesreçues

122 vues