Repas de fêtes : on se fait plaisir!

2 Dec 2017

 

Nous pouvons avoir beaucoup d'idées reçues sur les changements alimentaires à faire ou à ne pas faire sur ces périodes festives. Doit-on se restreindre pendant les fêtes? Limiter les prises alimentaires avant un repas qui s'annonce copieux?

Pour vous éclairez je me suis mise dans la peau de quelqu'un qui fait tout bien comme il faut :-) (ou tout mal?!).

 

 

- Je me mets  à la "diète" avant les fêtes. Alors surtout pas! 

Pourquoi? D'abord ça ne sert à rien et en plus on arrive frustré, rien de tel pour manger en quantité plus importante les aliments qui nous font le plus plaisir.

 

 

- Le jour J, je mange très léger voire je ne mange pas. Si j'arrive au réveillon de Noël avec le ventre qui crie famine je me jetterais sur le premier petit four qui passe à l'apéritif. Donc je mange normalement, éventuellement j'allège mon repas précédent en matières grasses. Et je peux faire une petite collation avec un bol de potage ou un yaourt avant le dîner pour me faire patienter.

 

 

- Le foie gras...trop gras pour moi!

Sauf que je n'en mange que 3 fois par an. Alors aucune raison de faire l'impasse dessus.

 

D'ailleurs, voici quelques idées pour l'intégrer de façon moins traditionnelle :

  • cuillères apéritives avec un croustillant de pain d'épices,

  • déposé en cubes sur un velouté de potimarron

  • en verrines avec de la figue

  • ...

Il n'y a, bien sûr, aucun aliment "interdit" sur ces repas (sauf contre indication médicale).

 

 

- A table, je bois...

De l'eau bien sur ;-) Elle doit en tout cas s'intégrer dans les repas, il ne faut pas l'oublier si on consomme des boissons alcoolisées.

 

 

En en dehors de ces repas, il y a... le chocolat!

- Je résisterai à l'achat de chocolats. Vraiment? La tentation se loge chez celui qui me fait de l’œil à chaque rayon du supermarché ou si bien mis en valeur dans les vitrines des chocolateries (je suis très sensible à celui-ci!).

Si j'adore le chocolat je ne m'en prive pas. Par contre il sera plus intéressant de prendre des produits de qualité et de les consommer en prenant le temps de les déguster...Et cela veut dire sans rien faire d'autre en même temps!

Si je commence à sortir les chocolats le soir devant la télé c'est fichu, je me satisferais difficilement de deux chocolats!

 

 

Et après les fêtes? Je fais quoi de ma balance? Je la cache au fond du placard? Un temps plus ou moins certain...

En tout cas, aucun intérêt de se peser le lendemain d'un repas de fêtes. Ça ne reflète en rien la prise de poids. Et si j'écoute ma faim aux repas suivants je régulerais de façon tout à fait naturelle les excès.

 

Sur ces quelques recommandations, je vous souhaite une belle fin d'année!

 

D'ici les fêtes, je posterai une petite recette festive pleine de gourmandise... Ne la manquez pas !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le gainage... en pratique

July 27, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

August 17, 2019

Please reload

Archives