Rechercher
  • Cécile

Retour sur le mal de dos et la natation... halte aux idées reçues! (Partie 2)


Le dos crawlé, c'est bon pour soulager ceux qui ont mal au dos... Ah oui? En êtes vous bien sûrs?

Dans la partie précédente de ce post, je vous ai apporté quelques éléments pour réhabiliter la brasse, injustement accusée de tous les maux chez ceux qui souffrent du dos.

Cette semaine, pas question de dire du mal du dos crawlé. Il est simplement question de rétablir une petite part de vérité sur cette nage très prisée et présentée comme la référence.

Recommandé par les médecins : VRAI

Effectivement, les médecins généralistes ou spécialistes recommandent souvent de nager sur le dos aux personnes souffrant de lombalgies.

Pourquoi? Bonne question... On évoque souvent comme argument favorable, chez ces professionnels, un meilleur renforcement du dos, notamment dans la zone lombaire.

Pas de preuve scientifique : VRAI

Contrairement aux croyances et habitudes de certains, personne, à ce jour, n'a pu démontrer que nager sur le dos apporterait un bénéfice supérieur aux autres nages. Ce qui est reconnu c'est que les contraintes mécaniques sont moindres en nageant, mais il n'y a pas d’effet bénéfique prouvé des différents types de nage.*

Attention, pas d'effet prouvé, ça ne veut pas dire que personne ne puissent y trouver un plaisir, un bénéfice ou un intérêt!

Mal nagé, ce n'est pas intéressant : VRAI

Vous avez déjà vu les gens qui, plein de bonne volonté, mais pas suffisamment armés techniquement, s'acharnent à nager sur le dos, sans avancer, se tortillant comme un ver de terre, faisant des grands moulins avec les bras, se tenant comme assis dans l'eau ?

Et oui, parfois, on veut bien faire, écouter le conseil médical mais ce n'est pas si simple pour bien nager. Mal réalisé, le dos crawlé, comme pour tout autre mouvement sportif, peut entraîner douleur, blessure ou inconfort.

Défauts techniques fréquents, à quoi faut-il faire attention ?

La tête : les oreilles doivent être dans l'eau, le regard au plafond et non pas sur les pieds...

Placement dos/ gainage : le corps doit être allongé, à la surface de l'eau. C'est à dire qu'il faut un minimum de gainage pour assurer le maintien correct du buste .

Mouvement asymétrique : le crawl et le dos crawlé sont des nages asymétriques. Il existe un petit mouvement de torsion de la colonne qui peut être exagéré et délétère lorsque le buste n'est pas assez tenu dans les mouvements. Une fois de plus, un bon gainage est un préalable à une bonne réalisation du dos crawlé.

Bras : il s'agit d'aller chercher l'appui sur l'eau. Trop de personnes tournent les bras tels des moulins, sans chercher à avancer avec.

Jambes : les battements de jambes sont déclenchés par la hanche, et les genoux ne doivent pas sortir de l'eau.

Quelques conseils pour progresser en dos crawlé :

S'allonger dans l'eau : avant de chercher à se déplacer, faites quelques essais pour bien vous allonger dans l'eau, en cherchant à vous grandir et à faire flotter l'ensemble du corps à la surface.

Palmes : vous avez du mal à avancer? Pourquoi ne pas essayer de nager avec des petites palmes. Elles vont vous aider à flotter et à avancer. Ce qui doit vous permettre de mieux concentrer vos efforts à bien nager : garder le buste droit, tenir le gainage, améliorer les mouvements des bras et des jambes.

Progressivité : inutile de passer des heures à nager, ce qui compte c'est de bien nager. Alors on s'y met tranquillement, sans stress. On essaie, on fait autre chose et puis on recommence.

Pour vraiment perfectionner votre technique, pensez à demander conseil à un maître nageur, les cours de natation servent à ça, à tout âge!

* Activité physique et lombalgie chronique, Saubade M, Karatzios C, Besson C, Gremion G, Benaim C, Norberg IM, Swiss Sports & Exercise Medicine, 64 (2), 31–38, 2016

#malaudos #natation #musclersondos #idéesreçues

166 vues