Rechercher
  • Cécile

Comment transformer les bonnes résolutions en action


La nouvelle année débute et vous avez pris de bonnes résolutions ?

Vous laissez ce genre de décisions à d'autres, parce que vous savez qu'il est dur de les tenir ?

Cette semaine, on fait le point sur la motivation pour comprendre son mécanisme et se donner de bonnes chances de tenir les (bonnes) résolutions prises ou à prendre en ce début 2018.

Parmi les décisions prises à l'aube d'une nouvelle année, on retrouve souvent les suivantes : manger plus sainement, perdre du poids, se remettre en forme, diminuer sa consommation d'alcool, arrêter de fumer, ...

S'il est largement acquis que les résolutions visent à améliorer notre état, augmenter notre bien-être, il s'avère parfois difficile de tenir dans le temps ces engagements.

Prochaska et Di Clemente* ont mis en évidence un modèle permettant de mieux comprendre comment un changement de comportement fonctionne.

Oui, prendre une bonne résolution, c'est changer une habitude. Cette transformation n'est pas linéaire. Elle se présente plutôt sous la forme d'une spirale, faite de 5 étapes.

La spirale permet d'intégrer les éventuelles rechutes tout comme les progrès, qui font partie intégrante du cheminement.

Suivant l'exemple de la résolution "je veux me remettre en forme", on pourrait représenter les différents états comme suit :

Étape 1 : la pré-réflexion

Lorsque je ne fais pas de sport et n'ai pas l'intention de m'y mettre dans les 6 prochains mois.

L'inactivité n'apparait pas comme un problème, il n'y a aucune intention de changer.

Étape 2: la réflexion

Lorsque je ne fais pas de sport et j'ai l'intention de m'y mettre dans les 6 prochains mois.

C'est le moment de la prise de conscience des problèmes liés à l'inactivité (la sédentarité, le surpoids,...)

Étape 3 : la préparation

Lorsque je commence à faire ponctuellement des activités sportives, sans régularité.

Il existe une volonté de pratiquer de manière plus sérieuse en terme de fréquence dans le mois à venir.

Étape 4 : l'action

Lorsque je pratique régulièrement, depuis moins de 6 mois, une activité sportive.

Cela nécessite encore de faire un effort pour tenir, les obstacles étant encore fréquents.

Étape 5 : le maintien

Lorsque je pratique régulièrement, depuis plus de 6 mois, une activité sportive.

Il existe une stabilisation du comportement autour de cette période, avec un fort taux de rechute avant.

Très fréquemment, plusieurs tentatives de changement sont nécessaires avant de réussir.

De plus, les mécanismes permettant les modifications de comportement sont différents en fonction des stades.

C'est pourquoi, se faire accompagner par un professionnel, à même d'identifier les problématiques et de soutenir la démarche permet de conforter les décisions prises en début d'année pour les transformer en changements de comportement durables.

*Nouvelles applications du modèle transthéorique : la pratique d'une activité physique régulière. Tafticht N, Csillik A.S., Annales médico-psychologiques, 2013.

#bonnesrésolutions #santé #bouger #activitéphysique #bienêtre