Rechercher
  • Caroline

Ah...ce chocolat !


La consommation de chocolat en France est stable : en 2017 on annonce 7.3kg par habitant (1) . La chasse aux œufs approchant nous aurons une consommation un peu plus importante sur cette période ainsi qu'au moment de Noël .

Les français ont une préférence par le chocolat noir, 30% pour les adultes par rapport au reste de l'Europe où la consommation est de 5%.

Les différents types de chocolat :

On parle de chocolat, de chocolat au lait, de chocolat blanc, de chocolat fourré et de bonbons au chocolat.

Le chocolat ("noir"), c'est au moins 35% de cacao (matière sèche+beurre de cacao), du sucre et éventuellement d'autres ingrédients.

Six autres matières grasses sont autorisées en plus du beurre de cacao (iIllipé, karité, sal, kokum gurgi, huile de palme, noyaux de mangue) mais elles ne doivent pas dépasser 5 % de la partie chocolat.

Les autres ingrédients peuvent être des fruits à coque, du miel, du riz soufflé, des épices...et ne doivent pas dépasser 40% du poids total du produit fini.

Le chocolat au lait, c'est au moins 25% de cacao, du lait (souvent en poudre) et du sucre.

Le chocolat blanc c'est au moins 20% de beurre de cacao, du lait et du sucre.

Le chocolat fourré c'est un produit fourré dont la partie extérieure contient au moins 25 % du poids total du produit de chocolat (noir, lait ou blanc). Le fourrage n’est pas obligatoirement un produit à base de cacao.

Les bonbons au chocolat sont du chocolat fourré en bouchée ou un produit avec minimum 25% de cacao.

Et d'un point de vue santé ?

Le cacao est riche en antioxydants qui auraient un effet protecteur sur les maladies cardiovasculaires. A l’état naturel, la fève de cacao contient 8% d’antioxydants, mais moins la quantité de cacao est faible dans le chocolat, moins il y aura d'antioxydants...

Il est donc préférable de choisir des chocolats noirs à haute teneur en cacao.

Plusieurs études ont démontré les effets positifs du chocolat sur les maladies cardiovasculaires ; par exemple il a été montré qu’une consommation modérée de chocolat chez des personnes ayant survécu à un infarctus permettait de réduire le risque de décès de 70% (2).

Longtemps considéré comme un ennemi du foie, ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Une ingénieure de l'Inserm étudiant l'effet de certaines substances dans le domaine du VIH et des hépatites virales précise que "chez les personnes atteintes du VIH et d’hépatite C, la consommation quotidienne de chocolat est associée à une meilleure fonctionnalité hépatique"(2).

On dit également qu'il contient une quantité intéressante de magnésium. Mais, il faut 100g de chocolat noir pour avoir 120mg de magnésium(3) soit 12mg pour 1 carré de 10g alors que nos besoins moyens sont estimés à 350mg par jour...

Attention, le chocolat quel qu’il soit, est un aliment énergétique à plus de 500kcal les 100g. La modération doit être de mise!

En pratique ?

Préférer le chocolat noir à au moins 70% de cacao.

Une consommation modérée de 20g de chocolat noir par jour est tout à fait correcte.

Et n'oubliez pas de savoir vous faire plaisir sans culpabiliser !

(1) DGCCRF Novembre 2018 (2) INSERM (3) table Ciqual

#chocolatetsanté #compositionchocolat #plaisir

14 vues