Rechercher
  • Méline

Le sport : une activité contre la dépression !!

En temps de Covid-19, propice à la morosité, il n’est pas facile de maintenir une activité physique régulière. Courir, nager, faire du vélo… toutes les activités physiques régulières diminuent les symptômes des personnes dépressives.


La dépression explose avec le Covid-19


L'incapacité de voir le bout du tunnel, la solitude, l'inquiétude au niveau professionnel. Entre fin septembre et début novembre, le nombre de personnes dans un état dépressif a doublé de 10 à 20%, selon Santé Publique France.


La dépression se caractérise par une humeur triste persistante et par une perte d’intérêt pour des activités généralement plaisantes, souvent accompagnées de périodes d’insomnie, de fatigue, d’un manque de concentration et d’une faible estime de soi .


Selon l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS), c’est l’une des principales causes de handicap et de mort dans le monde, avec quelque 350 millions d’individus concernés. En France, entre 2 et 3 millions de personnes sont touchées par un épisode dépressif chaque année.



Reconnecter l'esprit et le corps


Depuis longtemps, on sait que l’exercice est bon pour la santé physique. Des dizaines d’années de recherche ont montré qu’une activité sportive régulière diminue le risque de développer de nombreuses maladies : pathologies cardiovasculaires, obésité, diabète, cancer et augmente la durée de vie. Mais les bénéfices de l’exercice sur la santé mentale sont moins bien connus.


La science l’affirme pour les troubles dépressifs. Certes, l’exercice physique n’est pas un remède miracle, et peut même être futile dans les cas de dépression grave. Mais il représente bien plus qu’un leurre mental ou qu’un simple traitement palliatif pour la plupart des patients souffrant de dépression légère ou modérée. Ce serait même l’un des traitements les plus efficaces, les plus sûrs, les plus pratiques, les plus économiques et les plus agréables qui soient. Le psychologue clinicien James Blumenthal, le confirme :


« Je crois profondément aux vertus de l’activité physique. Une majorité d’études rapporte que les bénéfices liés à l’exercice seraient aussi importants, voire plus élevés, que ceux des médicaments pour certains patients. »


Les preuves scientifiques s'accumulent


Rodney Dishman, chercheur en sciences de la santé et kinésiologie à l’université de Géorgie, a recensé une centaine d’articles sur les effets de l’activité physique en prévention de la dépression.

  • Les données suggèrent que tout niveau d’activité physique réduit le risque de dépression, mais plus le niveau d’activité augmente, plus le risque est faible.

  • Les personnes qui respectent ou dépassent les recommandations de l’OMS : 150 à 300 minutes par semaine d’activité d’intensité modérée à soutenue pour tous les adultes, y compris les malades chroniques et les personnes en situation de handicap, ont moins de risque de dépression.



La sédentarité nous rend dépressif


Si l’exercice physique soigne la dépression, l’inactivité, à l’inverse, peut la provoquer. Une étude révèle que plus les participants regardaient la télévision, plus ils présentaient des symptômes dépressifs. Mais ceux qui participaient à des exercices physiques intenses au moins une fois par semaine étaient moins déprimés.

  • La sédentarité augmente la probabilité de faire une dépression.

  • En moyenne, les personnes actives physiquement ont 45 % de risques en moins de développer une dépression, comparées aux gens inactifs.

Au-delà des fondements physiologiques, de nombreux facteurs sociaux et psychologiques aident à comprendre le rôle de l’exercice physique dans la diminution des symptômes dépressifs. Les personnes qui ont dû lutter contre la maladie considèrent que le sport :

  • leur a fourni de l’énergie et un objectif à atteindre.

  • il a aussi amélioré leur estime de soi et leur humeur.

  • il a régulé leur appétit et leur sommeil.

  • il les a distraits de leurs pensées négatives.

  • il permet de créer de nouveaux liens sociaux, de renouer avec les autres.



Comment se motiver ? Quelques règles clés.

  • D’abord, il faut apprendre à lutter contre le manque de motivation. Faire dix minutes d’exercice physique par jour, c’est mieux que rien.

  • Fixez-vous des objectifs motivants, mais réalistes.

  • Si vous ne faites aucune activité physique, commencez par prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur et proposez à un ami de vous balader une ou deux fois par semaine.

  • Identifiez ce qui vous motive : si vous aimez être à l'intérieur, faite du yoga ou du vélo d'appartement ; si vous êtes un passionné de nature, allez marcher en forêt ou en montagne.





Pour ne pas déprimer, bouger !!






Sources

* Cerveau & Psycho n°86 - Le sport contre la dépression

* Le Monde - Pour ne pas déprimer, bougez. Et si vous l'avez, bougez quand même.

* Le Point - Un sentiment d'étouffement : mal-être et dépression explosent avec le Covid-19.


#activitéphysique #dépression #covid19 #motivation #bouger #esprit #corps #sédentarité #conseils #bienêtre #sport #sportsanté #mouvement #santé #coach #coaching